Réponses aux questions

Les enfants de fumeurs sont plus susceptibles de fuir

Les enfants de fumeurs sont plus susceptibles de fuir


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Le tabagisme passif nuit plus à la santé des enfants que prévu: des chercheurs canadiens ont découvert une corrélation entre le tabagisme des parents et le poids de leurs enfants adolescents.

Que vous soyez enceinte ou en voiture: le tabagisme passif est une distraction pour les personnes en développement. En particulier pour la croissance, la nicotine et le tabac causent des dommages irréversibles au cours de la vie, jusqu’à 10 ans.
Des chercheurs canadiens ont compilé une liste de troubles précédemment connus à l'aide des données de l'Étude longitudinale du développement de l'enfant au Québec. Selon leurs conclusions, le tabagisme des parents a un effet sur le faible poids corporel de l'enfant: les parents dépendants à la nicotine ont 43% plus de chances d'être en surpoids.

Le tabagisme passif est responsable de nombreuses maladies

"Les jeunes enfants, parce que leurs systèmes organiques vitaux sont encore sous-développés, ont besoin de beaucoup plus d'oxygène par kilo qu'un adulte, qui a deux fois plus à brûler", a-t-il déclaré.
Une raison possible du résultat dissuasif est que le tabagisme passif en bas âge perturbe le métabolisme et est nettement meilleur que chez les adultes.
De nombreuses substances présentes dans la fumée de cigarette, telles que la nicotine, sont considérées comme cancéreuses. Les matériaux nocifs sont plus susceptibles d’attaquer les tissus pulmonaires, comme l’ont prouvé les études des années précédentes. On sait que les enfants vivant dans des ménages enfumés sont deux fois plus susceptibles de développer une maladie mentale que les non-fumeurs à la maison.
Cependant, le tabagisme passif affecte les enfants non seulement physiquement mais aussi mentalement. En 2013, des experts canadiens ont également conclu que la fumée de cigarette avait un impact négatif sur le comportement des enfants et des adolescents. Selon une étude réalisée à l’Université de Montréal à cette époque, les adultes exposés aux effets néfastes du tabagisme passif dans leur enfance présentaient des caractéristiques antisociales et agressives plus faibles.


Vidéo: Conférence gesticulée : Hypnose, votes et vieux mégots (Juin 2022).